Sheila E. Interview v2.0

Publié le par bhanlarouge


Ceux qui suivent ce blog avec assiduité savent qu'en juillet 2007 j'ai par un concours de circonstance assez amusant, réalisé une interview de Sheila E.

Celle-ci a été publié en Octobre 2007 dans Batteur Magazine (un tirage de +/- 22.000 exemplaires).


Puisque j'avais travaillé pour ces gens, qui m'avait branchée avec Sheila E., je me devais de ne pas publier cet article trop tôt - concurrence oblige.


Depuis longtemps je voulais trouver le temps de publier mon interview telle que rédigée. Le magazine, style rédactionnel oblige, avait pas mal modifié mon article, et enlevé tout un tas de passages.

C'est très courant dans la presse m'expliquait Junior, moi je trouvais surtout que mon travail avait été dénaturé. De là à avoir envie de re-publier cette interview., nous voilà.


La version française est une traduction/adaptation de l'interview que j'ai réalisé en anglais, au téléphone, sans interphone, en prenant des notes au fur et à mesure. Aussi, même si j'ai tenté de rester au plus près de ce que Sheila E. a bien voulu me dire, on ne peut pas considérer (sauf pour quelques passages) qu'elle a vraiment dit les phrases que je reproduis.

Contrairement aux us et coutumes de la presse, j'ai fait de mon mieux pour respecter avant tout l'esprit de ce que Sheila E. m'a confié, en refusant tout sensationnalisme, et en bannissant les tournures de phrases alléchantes, ou les phrases mises en exergue, sorties de leur contexte.


Certes cette interview pourra vous paraitre moins sexy que ce que vous lisez dans la presse spécialisée, mais au moins vous aurez un aperçu de ce qu'est une vraie interview, et comment parfois c'est difficile de faire parler un(e) artiste.

Pour lire l'interview : cliquez ici !

Pour accompagner avantageusement cette interview :
- le dernier single de COED "Waters of Life"
- leur dernière prestation dans l'émission "The Next Great American Band"

Peace. BLR

Publié dans News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

brunof 07/02/2008 19:20

pour les 86,275 M au lieu des 88 M,  je l'avais fait express.o:)
mais tous ces chiffres sont des ventes officielles, donc ne pourrais ton pas penser qu'ellessont sousévaluées par les maisons de disques . droits à reverser oblige. et puis 86 M d'album c'est déjà pas mal. moins que celine et rené (j'aime pas trop soit dit en passant), mais pas mal....

bhanlarouge 08/02/2008 12:02

Non tous ces chiffres ne sont pas des ventes officielles, je ne sais pas comment tu peux arriver à une telle conclusion, étant donné que la source des chiffres en question n'est pas mentionnée sur wikipedia et que c'est justement ce qui pose problème.Ces chiffres sont au mieux des approximations faites à partir des certifications publiées par la RIAA et BPI. C'est à dire qu'on estime que si un disque est platine aux USA, il s'en est vendu au moins 1 million. On ne peut pas être plus précis que ça.Les maisons de disques ne communiquent pas sur les ventes de disque par artiste, sinon ça se saurait !Je n'ai pas encore eu le temps de me pencher sur ces chiffres dont certains m'ont paru approximatifs. Je voulais justement les comparer avec mes propres estimations, pour voir.C'est toute la difficulté de vouloir calculer un chiffre de vente de disques, on n'a pas les infos, on se base sur les certifications et parfois sur des publications de chiffres, pour tous les pays, c'est une tache incommensurable.

brunof 06/02/2008 18:35

voici ma source.
j'ai juste fait les additions.
 
deplus ne prétends rien je lis et j'essaie de te donner les modestes infos que je peux glaner. je t'avoue enfinque je me fous de savoir s'il a vendu 88, 100, 200 millons de disques, la seule chose qui m'interesse c'est sa musqiue, pas le fric qu'il a pu se faire....
 
http://en.wikipedia.org/wiki/Prince_discography

bhanlarouge 06/02/2008 21:15

Quelqu'un a certes fait un travail très intéressant. En faisant les recherches qui vont bien auprès de Billboard et BPI.Tu ne dois pas le prendre mal, je t'ai dit ce que je pensais et je n'aime pas les déclarations farfelues. Je reste sur ma position 200.000 millions, c'est du délire.Parce que les qualifications platine des singles demandent beaucoup moins de ventes en nombre que les albums et selon les pays ça change. je te dis ça parce que j'ai étudié la question sérieusement, et que je me suis cassée les dents dessus !J'ai moi-même fait un compte des disques dont j'avais les chiffres approximatifs et je n'ai guère obtenu qu'environ 50 millions (de mémoire). Alors je veux bien doubler ce chiffre au doigt mouillé, mais le quadrupler NON.Je te donne un exemple: When Doves Cry a vendu 200 000 exemplaires en Angleterre.En étant classé 4ème. Il est obtient une certification Silver.Ce même single à vendu 1 million aux USA pour une position en n°1.Il est certifié platinium.Comme tu peux le voir d'un pays à l'autre les calculs sont très différents et révèlent des chiffres de vente tout à fait disparates.Par ailleurs être n°1 aux USA n'est pas la garantie d'avoir vendu 1 million de disques. Les chiffres de vente oscillent d'une semaine à l'autre. On ne peut pas déduire des ventes en se basant sur des classements.Je t'invite à consulter à ce propos les pages de Certifications UK et USA que j'ai créées elles sont éloquentes et scomplémentaires des informations de Wiki. Tu peux les comparer à tes chiffres et tu verras toi même ce qu'on peut déduire ou pas...http://pagesperso-orange.fr/blrsites/certifications/Data/RIAAindex.htmlhttp://pagesperso-orange.fr/blrsites/certifications/Data/BPIindex.htmlJe te remercie tout de même pour le lien dont j'ignorais l'existence. Il se passe de ces choses sur le net !Pour finir, après avoir passé cette page au peigne fin, je note que Wikipedia mentionne que les sources ne sont pas citées pour ces chiffres et que l'article n'étant pas suffisamment vérifié, il ne peut être validé comme pertinent. Donc même s'il contient des informations intéressantes, elles ne sont pas jugées fiables. Il était donc inutile de râler sur ma remontrance, tes sources mon ami, à ce jour ne sont pas considérées comme sûres.Ha et au fait, j'ai vérifié ton comptage, et ma feuille excel ne sait mentir = C'est une estimation de 86 275 000 et non 88 millions.Oui j'aime la précision.




  86 275 000  




Peace. BLR

Juniorthierry 06/02/2008 15:19

Pour revenir au fantasme qu'évoquait Didier (celle de l'interview de qui on sait), ma question suprême serait : what's the color of your mind ?

bhanlarouge 06/02/2008 21:00

Tu gagnerais des points là... ;-)

brunof 05/02/2008 19:07

slt bhan,
tjrs a mon habitude je suis avec un train de retard. aussi je reviens vers toi concernant les ventes de disque de notre ami commun. j'ai visité sur wikipedia version .org, et si on fait le compte des album uniquement répertoriés on arriverait à près de 88millions. cela nous laisse vraiment penser avec les singles et autres dérivés, quenotre bete de scene atteint facilement les 200millions. qu'en penses tu.
pour essayer ensuite de rattraper mon train de retard. excellente interview que celle de Sheila, qui reste tjrs pro d'ailleurs....comme toi.

bhanlarouge 05/02/2008 21:39

Sur les chiffrages de ventes de disque, je n'accorde aucun crédit à un chiffre qui n'est pas documenté. Tu me cites 88 millions, mais qu'est-ce qu'il y a dans ton chiffre ?Si tu veux continuer à discuter sur le sujet, présente-moi une feuille excel avec les chiffres et leurs sources. Il a été expliqué que faire une estimation des ventes d'un artiste est quasi impossible. Mais si on veut le faire il faut le faire avec un minimum de sérieux.Dans cette optique un calcul approximatif au doigt mouillé me parait tout à fait hors de propos.Pour avoir tenté l'exercice, je suis au regret de te dire que 100 millions me paraissent déjà beaucoup et tout à fait suffisant.Disposant dans mes archives des feuilles excel qui recensent mes recherches, sources y compris, je peux te dire que les 200 millions, c'est de l'utopie de fan, ni plus ni moins.Les ventes de single de Prince sont tout à fait anecdotiques, mis à part quelques uns, comparé aux albums, ne nous emballons pas, il faut raison garder.Quant aux dérivés, qu'est-ce que tu mets là-dedans ? Les t-shirts ? Les bougies ? Si Prince vendait un nombre conséquent de produits dérivés alors il n'aurait pas fermé la boutique npcmc, ni le npg store de Londres etc.Quant aux alternatives aux disques, c'est à dire les cassettes et autre picture disc, ils sont apparentés aux titres. Quand ont dit que Prince à vendu X exemplaires de Purple Rain on parle de tous supports confondus. Vinyle, Cassette, CD, DCC, 8-track.De toute façon comme je l'avais déjà expliqué, obtenir les chiffres hors USA et UK c'est très compliqué, et très long, je me suis cassée les dents sur les sites qui devraient en principe détenir ces informations pour l'Australie et le Japon, sans compter le site français, qui ne donne aucun chiffre avant 1994.Les chifres au niveau européens ne sont pas disponible non plus sur le site qui devrait pourtant disposer de ces informations.Bien malin celui qui pourra obtenir les chiffres en question, il me semble que seules les différentes maisons de disque chez qui Prince a fait paraître des trucs pourraient les fournir et à ma connaissance ils ne sont pas chauds du tout pour le faire.

Didier 05/02/2008 13:24

Fière tu peux l'être car, sans verser dans le "brossage à reluire" (en plus je pense savoir que ça te plairait pas...), je peux te dire franchement que je serais bien incapable de faire le dixième de ce que tu as fait. Je suis sûr d'être tétanisé et coi au bout de cinq minutes, même si ton interlocuteur te met à l'aise...d'accord t'avais préparé ton truc mais qu'importe, après faut assurer ! Je suis plus à l'aise et plus bavard à l'écrit, l'oral a toujours été ma hantise...
Par contre, tu te poses la question d'une nouvelle interview, dis toi que c'est comme le vélo, une fois que t'as appris...(oui je sais c'est facile pour moi de pousser les autres...allez vas-y...si si, vas y....)
Dernière remarque : Imagines tu une interview de qui tu sais ? et quel est la question ultime que tu aimerais lui poser ? (moi si j'avais les c.... ce serait : "Qu'auriez-vous aimé faire en dehors de la musique ?"

bhanlarouge 05/02/2008 21:23

Et Prince te répondrait : être un joueur de basket. On la lui a posé 2000 fois celle-là et je pense qu'il a déjà des réponses toutes faites.Franchement si j'interviewais Prince je serais bien en peine, car il peut être si cassant si la question lui plait pas. En plus maintenant qu'il est dans son délire de Témoin de Jéhovah, je crains que ses réponses ne seraient de toutes façon tournées que vers ça.Je pense que lui parler du passé serait de toute façon une erreur, mais je suis sûre que j'évoquerais au moins la remastéristation de son oeuvre, inédit y compris. Tout ceci est en train de 'pourrir' à Paisley Park et nous n'avons aucune indication qu'il s'occupe de la sauvegarde de son Vault.Je reviendrais aussi sur quelques thèmes qu'il avait développé du type : "I don't beleive in time" qu'il nous a beaucoup servi autour de ses 40 ans pour voir ce qu'il en reste.Je serai également dans l'obligation d'aborder le futur, et donc les nouvelles technologies, en citant une phrases qui m'a beaucoup marqué durant un aftershow à Londres, ou il disait "digital download, I don't think so", et également "I got a computer, it's broken I don't use it". Car pour quelqu'un qui est toujours allé de l'avant je trouve qu'il opère un furieux retour et repli sur les valeurs sûres de son passé. Je ne le lui reproche pas car c'est tout à fait naturel, bon mais enfin voilà, j'en attendais mieux /plus de lui sur l'approche de l'âge mûr.La gageure serait de réussir à le mettre suffisamment à l'aise pour qu'il ai envie de parler librement, se lâche. Et là c'est pas gagné.Qui sait si je l'interviewe un jour on parlera peut-être de truc que personne ne lui demande jamais comme de ses guitares et de ses pédales aussi... Et de ses accord et tonalités favoris... (il en a).. LOLMais je n'ai pas de question ultime, pour pouvoir en trouver une il faudrait que je me recoltine toutes les interviews récentes et passées, et que je détermine les questions qui ne lui ont jamais été posées.Mais bon tout ça c'est du rêve. Prince ne me fait absolument pas peur et je n'aurais aucun mal, sinon que du trac, à faire l'interview en question.Ce qui est très dommage, c'est que j'ai des questions tout à fait précises à lui poser, notamment sur son enfance, mais qu'il est tout à fait hors de question que je lui pose, car ce serait le meilleur moyen qu'il se ferme, et je doute qu'il accepte que je mettre le doigt là où ça fait mal. Hors sur le sujet Prince, j'ai un carton entier de questions 'interdites' qui me démangent. Et pour les lui poser, il faudrait que je sois un peu plus qu'une journaliste, car elle sont bien trop privées pour que je sois autorisée à les aborder.